Skip to content

Voyage en Argentine : périple au cœur d’un patrimoine naturel particulier  

L’Argentine abrite des richesses naturelles abondantes. Avec 3 500 000 hectares d’espaces protégés, le pays offre des étendues sauvages incitant à l’aventure. Si vous songez partir à la découverte du patrimoine naturel argentin, les possibilités de visites sont nombreuses.

Peu importe le type de voyage que vous avez choisi, la durée de votre séjour ou encore le type d’aventurier que vous êtes, vous ne serez pas déçu de votre périple en Argentine. Pour votre prochain voyage, les zones naturelles devraient être incluses dans votre itinéraire.

Le parc national d’Iguazu et ses impressionnantes chutes

Vous accéderez au parc national d’Iguazu en vous dirigeant vers le nord-est de Buenos Aires dans la province de Misiones. Immense, avec une superficie de plus de 67 000 hectares, il s’agit de l’un des plus fascinants sites naturels de la planète. Le parc abrite en général une biodiversité particulière avec sa forêt subtropicale et ses chutes d’eau grandioses internationalement connues. L’attraction principale reste les célèbres chutes d’Iguazu.

Au cœur d’une forêt tropicale dense, vous serez ébahi par la beauté du panorama avec des cascades de 3 km et une hauteur de 80 m. Sachant que les chutes traversent la frontière brésilienne, vous vous retrouverez en réalité dans deux parcs nationaux. Vous aurez donc l’opportunité d’admirer les chutes des deux côtés. Des passerelles sont d’ailleurs accessibles pour se rapprocher de la cataracte où se trouve l’impressionnante Garganta del Diablo qui offre un spectacle fabuleux de torrents d’eau rugissant sur les lieux. Une balade en bateau est aussi l’idéal pour avoir une vue d’en bas des chutes.

À part l’observation de ces merveilles de la nature, le site dispose d’une forêt humide et dense, habitat de 400 espèces d’oiseaux, 80 espèces de mammifères et plus de 2 000 plantes. Il renferme également une faune typique de la région à savoir les jaguars, les caïmans, les tapirs, les fourmiliers géants, les singes hurleurs, etc. En général, le parc national d’Iguazu rassemble tout ce que vous attendez d’un site naturel inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette étape vous fera vivre un inoubliable voyage en Argentine au plus près de la nature.

Les parcs de Talampaya et Ischigualasto, la géologie à portée de main

Talampaya et Ischigualasto sont des parcs voisins situés de part et d’autre de la frontière entre les provinces de la Rioja et de San Juan dans l’axe ouest-argentin à proximité de la cordillère des Andes. Très différents des autres parcs du pays, ceux-ci sont dotés de paysages créés par l’érosion du vent, de l’eau et par les séismes. De par les tremblements de terre qui se sont déroulés, il y a des centaines de millions d’années, les sites ont fait surgir des profondeurs des formations géologiques insolites, fossiles de dinosaures et diverses autres surprises.

Pour ce fantastique périple en Argentine, vous serez stupéfait par les richesses du parc de Talampaya. D’une superficie de 215 000 ha, il préserve des sites archéologiques et paléontologiques. Au milieu d’un paysage grandiose, vous traverserez le canyon du fleuve de Talampaya d’une profondeur de 145 m avec ses parois immenses servant d’abri pour les nids de condors.

À l’entrée du parc, vous découvrirez des pétroglyphes, empreintes des peuples aborigènes qui y ont vécu à une époque. Non loin de là, le Jardin botanique vous présentera les plantes qui sont présentes dans le parc, notamment une flore dotée de vertus nutritives et médicinales.

Pour la faune, mis à part les condors, vous pourrez également y découvrir des guanacos, des viscaches australes ou encore des renards gris. Quant à Ischigualasto, aussi appelé «la vallée de la lune», il offre un aperçu complet des étapes de l’ère triasique.

Il se démarque par ses paysages lunaires qui s’étendent sur 63 000 ha. Une boucle de 40 km permet d’admirer les principales richesses du parc. Les nombreuses formations géologiques des lieux dévoilent la variété de fossiles de dinosaures et de végétaux ayant été présents durant cette période lointaine.

Le Parc national des glaciers, un véritable paradis blanc

Le parc national de Los Glaciares est situé au sud-ouest de la Patagonie près de la frontière chilienne. S’étendant sur plus de 530 000 ha;. Il offre une vaste étendue d’espace où vivre une aventure fantastique dans cette contrée lointaine. C’est un univers à part, où vous profiterez d’une escapade à travers le plus vaste champ de glaciers au monde.

En général, le parc englobe 47 glaciers gigantesques et quelques pics comme le célèbre Fitz Roy culminant à 3 405 m et le Torre à 3 102 m dont l’ascension des deux paraît être le plus difficile au monde ainsi que deux immenses lacs comme le Lago Argentino au sud et le Lago Viedma au nord.

De par son nom, le parc dispose d’une masse glaciale couvrant 2 600 km². Au cours de votre aventure dans ce parc, donc, vous aurez l’occasion d’explorer des glaciers à travers des paysages fantastiques où vous vivrez l’une des expériences inoubliables de votre vie.

Parmi les glaciers les plus connus dans le secteur, on distingue particulièrement le Perito Moreno immense de 5 km de largeur et 60 m de hauteur. Il peut être accessible par bateau sur le Lago Argentino ou encore en voiture, selon vos envies.

Des treks sont aussi à portée de main une fois sur le glacier. Cependant, d’autres glaciers se trouvent dans le parc, notamment le glacier Upsala d’une surface de 1 000 km². Le glacier Mayo, Agassiz, Onelli, etc. Malgré le climat océanique qui y règne, le parc renferme une flore impressionnante telle que des forêts subantarctiques. Une forêt patagonne, une steppe d’altitude ou toundra et diverses espèces de faune comme l’ouette des Andes, le condor, le puma, le guanaco, le renard gris ou encore le chat des Andes.

Comments are closed.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *